Categories
news

Indie Rock Mag reviewed Variát

On connaissait l’Ukrainien Dmytro Fedorenko pour l’électro-indus forcené et le glitch déstructuré de son projet Kotra, pour les expérimentations synthétiques en tous genres du label Kvitnu désactivé il y a peu, ou plus récemment pour les soundtracks techno post-apocalyptique et vaporeux du duo Cluster Lizard qu’il forme avec sa compagne et graphiste Zavoloka chez Prostir, successeur de Kvitnu, et dont le nouvel opus Star Corsair vient justement de sortir. Autant dire que la surprise fut conséquente en découvrant ce premier album de VARIÁT, ovni du mois qui le voit tenir en plus des synthés des instruments tels que guitare, basse et batterie pour accoucher d’un inclassable titan instrumental aux saturations imposantes, à la croisée d’un metal expérimental présentant quelques atomes crochus avec le doom liquéfié des sorties récentes de Nadja, et d’une ambient dystopique et noisy, presque harsh par moments, qui semble s’élever des ruines de la musique industrielle pour inventer son propre langage cinématographique, celui d’une menace mythologique en apparence décrépie mais bien résolue à en découdre dans un dernier élan d’énergie noire et viciée.

http://www.indierockmag.com/article34644.html